Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 06:34

coucher.3

 

Bas les masques et les oripeaux

Derrière lesquels nous nous cachons,

Quand tout sera consommé,

A l'instant où se brisera le fil de nos jours

C'est nu que nous franchirons le passage.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mima
commenter cet article

commentaires

Snow 13/06/2010 02:20



Dans ces belles couleurs, n'importe quand!! Superbes les couleurs Mima! Bises



mima 13/06/2010 10:14



S'endormir dans la beauté est peut-être plus facile ? enfin, je n'en sais rien...


bises Snow



Littorine 09/06/2010 21:53



Nu au soleil ...complètement nu ! Comme Adam et Eve...nous reviendrons aux sources ....Bisous Mima demain surprises !



mima 09/06/2010 22:12



Oui Littorine, complètement nu, comme au jour de notre naissance sur cette terre...l'innocence en moins !


Bisous



nadia-vraie 08/06/2010 22:28



ce texte est composé par toi,il est très bien et très vrai aussi.


Bonne soirée et à bientôt.



mima 09/06/2010 10:36



Oui, ces quelques mots sont sortis de ma petite cervelle ...le sujet n'est pas gai, mais il fait partie de la vie.


bonne journée Nadia



gazou 08/06/2010 09:10



Soyons nous-même, c'est sans doute la seule façon de donner de la beauté à nos jours



mima 08/06/2010 18:13



Très sage conseil Gazou


bonne soirée


amitiés



Aude Terrienne :0010: 07/06/2010 07:45



Oui, exactement on communie avec lui.



mima 07/06/2010 15:54






Bisous pour toi Aude



Présentation

  • : Le blog de mima
  • Le blog de mima
  • : quelques sculptures sur bois,petits modelages, photos d' arbres, humeur du jour,coups de coeur et une envie de partager
  • Contact

Profil

  • mima
  • 1,55m quand je me tiens droite,sociable à mi-temps.J'aime les chats,la nature au printemps et déjeuner en paix!
  • 1,55m quand je me tiens droite,sociable à mi-temps.J'aime les chats,la nature au printemps et déjeuner en paix!

Texte Libre

La nature est un temple où de vivants piliers

Laissent parfois sortir de confuses paroles;

L'homme y passe à travers des forêts de symboles

Qui l'observent avec des regards familiers.

 

                 ( Charles Baudelaire."Les fleurs du mal ")

Recherche

Catégories